Séminaire de cloture du projet Bidons bleus

Financé par le métaprogramme GloFoodS (Inra/Cirad), le projet « Bidons bleus » étudie la collecte des déchets alimentaires par des éleveurs périurbains dans les ou des villes chinoises et vietnamiennes. Les acteurs de cette collecte recyclent les déchets alimentaires en alimentation animale. Le 9 décembre 2016 s’est tenu à Hanoi le séminaire de restitution du projet Bidons bleus. Ce fut l’occasion de faire l’état des lieux des travaux réalisés, des connaissances acquises et des pistes pour de futurs projets.

Mené en partenariat avec l’Institut National de Sciences Animales (NIAS), l’Institut des métiers de la ville (IMV), l’Institut technologique de Pékin (BIT), le Master InterRisk, les unités de recherche AGIRs, SAD-APT et l’unité mixte recherche SELMET, le projet Bidons bleus a développé une approche pluridisciplinaire, alliant la géographie, l’urbanisme, l'économie, l'épidémiologie et les sciences animales, pour comprendre les rouages de la collecte et du recyclage des déchets alimentaires dans les des métropoles d’Asie. En 2015, l’équipe du projet a réalisé un état de l’art sur les aspects réglementaires et organisationnels de la collecte des déchets alimentaires en zone urbaine.

  • Revue nationale sur le recyclage des déchets alimentaires dans l’alimentation animale en Chine
  • Recyclage des déchets alimentaires dans l’alimentation animale au Vietnam
  • Typologie des déchets solides et leur gestion à Hanoi

Ces rapports ont permis de mieux connaître les logiques institutionnelles de gestion des déchets à Hanoï (Vietnam) et à Pékin (Chine). Ils ont aussi montré, qu’au-delà des articles de presse, il existait assez peu d’informations scientifiques sur ces réseaux de collecte. Une autre étude a porté sur les aspects zootechniques de l’utilisation des déchets alimentaires en alimentation animale principalement au Vietnam. Le rapport conclut que la pratique est connue mais n’a jamais fait l’objet d’une enquête particulière. Sur la base de ces premiers résultats, trois stages ont été menés en 2016 dans la province de Hanoï (Vietnam). Trois thématiques ont été retenues :

  • Chaîne logistique du recyclage des déchets alimentaires dans la métropole d’Hanoi – Pham Thi Thanh Huong (IMV, Hanoi Architectural University)
  • Analyse qualitative des risques en termes de santé porcine liés à l’utilisation des déchets alimentaires dans les élevages péri-urbains à Hanoi, Vietnam – Duong Tieu Mai (CIRAD – NIAS, InterRisk Master’s program)
  • Etude sur l’activité de collecte et la réutilisation des déchets alimentaires urbains dans l’alimentation du bétail des élevages péri-urbains de Hanoi – Timothée Cantard (CIRAD - Paris 7, Science po Rennes)

Ces mémoires montrent comment des milliers d'éleveurs situés en périphérie de Hanoï viennent récupérer des centaines de tonnes par jour d'eaux grasses auprès des restaurants, des cantines et des ménages pour nourrir, principalement des cochons, mais aussi des poulets et des poissons. Au niveau sanitaire, les risques pour les consommateurs sont nulles mais non négligeables pour la conduite du système. Il serait possible d’améliorer l’efficacité des élevages en mettant simplement en place des bonnes pratiques. Enfin, selon les acteurs du terrain, ce réseau participe d’une gestion durable de la métropole. Cependant, la capacité de la collecte reste limitée à la restauration collective et pourrait s’étendre aux ménages qui représentent 60% des déchets. Avec ces résultats, il paraît donc essentiel de soutenir la durabilité de ces systèmes en accompagnant l’émergence d’organisations afin d’augmenter la capacité de collecte et aussi en diffusant des bonnes pratiques afin d’améliorer l’efficacité de ces réseaux.

Publiée : 11/01/2017

Cookies de suivi acceptés