Animaux, Ressources, Environnements (ARE)

Contexte et objectifs

Date de mise à jour : 8 mars 2017

Les contraintes environnementales, les conséquences du changement climatique, les incertitudes économiques globales et les évolutions actuelles et à venir dans l’agriculture et l’élevage génèrent des situations plus ou moins prévisibles et provoquent des fluctuations qui affectent directement ou indirectement les stratégies classiques des modes de conduite des animaux, l’autonomie des exploitations et enfin la productivité des systèmes et ses impacts sur l’environnement.

Ainsi, dans les contextes méditerranéens et tropicaux, souvent caractérisés par la variabilité, l’imprédictibilité et l’hétérogénéité des ressources, les productions animales doivent d’une part s’adapter aux ressources disponibles, et d’autre part augmenter l’efficience d’utilisation, sous un double objectif productif et environnemental.
Dans le Champ Scientifique ARE la fonction de production des ruminants, est étudiée dans un contexte de transition agroécologique et d’interaction dynamique entre l’animal productif et son environnement. Les systèmes concernés sont variés selon des gradients de contextes (Nord / Sud ; méditerranéens / tropicaux) et de niveaux d’intensification, d’avancement dans la transition agroécologique et de spécialisation des élevages (élevage / agriculture-élevage).

Hypothèses générales du projet scientifique

Il est possible d’augmenter l’adaptabilité, la productivité et l’efficience des systèmes d’élevage méditerranéens et tropicaux à travers de :

  • L’augmentation de la gamme de ressources alimentaires disponibles (conventionnelles ou alternatives, locales) et accessibles pour l’éleveur et/ou les troupeaux, tout en considérant les interactions dynamiques entre les ressources et un environnement changeant ;
  • La valorisation des capacités adaptatives des individus et catégories d’animaux pour améliorer l’efficience d’utilisation des ressources ;
  • La meilleure intégration des pratiques agroécologiques pour diminuer les impacts négatifs de l’élevage et augmenter ses services écosystémiques.

Date de mise à jour : 8 mars 2017

Cookies de suivi acceptés