Conduites alternatives d’agroécosystèmes d’élevage (ALTER)

Contexte et objectifs

Date de mise à jour : 15 novembre 2016

Aujourd’hui, dans un contexte de changements globaux1, l’élevage familial en milieu difficile2 est confronté à d’importants défis : produire un revenu satisfaisant pour l’éleveur ; améliorer la production en quantité et en qualité pour répondre à une demande croissante en produits animaux ; gérer plus sobrement les ressources et maitriser les compétitions sur leur usage et les conflits afférents ; réduire les externalités négatives ou « disservices » liés au développement de l’élevage (émission de GES et d’effluents polluants) ; être plus robuste face aux aléas et s’adapter aux multiples facteurs de changement. Les attentes sont diverses, à la fois économiques, environnementales et sociales et, par conséquent, même si elles sont difficiles à concilier, correspondent pleinement aux exigences d’un développement durable de l’élevage.

Dans un tel contexte, l’agroécologisation de l’élevage parait être la transition agraire à favoriser pour que cette activité contribue à la production de biens et de services attendus par la société (produits animaux sains et de qualité disponibles en quantité suffisante, émissions limitées de gaz à effets de serre et d’effluents, contribution active au bouclage des cycles de nutriments dans les agrosystèmes, contribution à l’entretien des paysages, etc.). Mais face à un tel défi, le Champs Scientifique ALTER s’interroge sur les conduites d’élevage alternatives possibles pour répondre aux enjeux de la transition agroécologique.

Pour apporter des éléments de réponse, ALTER étudie les conduites d’élevage dans des systèmes agro-pastoraux et pastoraux localisés en milieu méditerranéen, en Afrique de l’Ouest et dans l’Océan Indien, à l’échelle des exploitations et des territoires. ALTER cherche à comprendre les dynamiques à l’œuvre dans ces systèmes d’élevage et leur environnement, explore et étudie leurs évolutions possibles, et propose d’accompagner les acteurs de l’élevage dans un processus de transition agroécologique. Pour atteindre cet objectif ALTER décline le travail à réaliser en 4 grands types d’actions :

Objectifs-ALTER

 
1 Les principales composantes de ces changements étant la transition démographique, le réchauffement climatiques, la mondialisation des échanges, l’émergence de normes environnementales, etc.

2 Nous entendons par milieu difficile des conditions climatiques et sanitaires contraignantes, des ressources alimentaires pauvres, une forte volatilité des prix, un niveau élevé d’insécurité sociale, etc.

Date de mise à jour : 15 novembre 2016

Cookies de suivi acceptés