Soutenance de thèse de Sérena Ferrari

La soutenance de cette thèse, conduite en partenariat avec l’ISRA (Dakar) et le Cirad (UMR SELMET) s'est tenue à Bruxelles le 31 mars 2017.

 

Thèse

" La viabilité des chaînes laitières industrielles au Sénégal. Une analyse en termes de gouvernance "

Université/école doctorale :  Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l'Université Libre de Bruxelles
UR/Labo d'accueil : UMR Selmet / Pôle Pastoralisme et Zones Sèches
Directeur de thèse : Laurence Roudart (Université Libre de Bruxelles)
Co-encadrant Cirad : Christian Corniaux

Résumé

Les dernières décennies ont été marquées par d’importantes évolutions au sein du secteur laitier au Sénégal. En effet, l’industrie et le commerce du lait se sont beaucoup développés, en raison de l’urbanisation et des changements des habitudes alimentaires des populations urbaines. Cette thèse s’interroge sur les effets de ces évolutions sur le développement de la chaîne laitière locale et sur l’état de vulnérabilité des populations d’éleveurs. En s’appuyant sur la théorie de la gouvernance des chaînes globales de valeur et sur l’économie des coûts de transaction, la thèse cherche à appréhender quels modes de gouvernance permettent la viabilité des chaînes laitières industrielles sénégalaises. Grâce à la collecte de données qualitatives auprès des acteurs de ces chaînes de valeur et à l’analyse approfondie de dix entre elles dans les régions de Dakar et Kolda, cette thèse met en évidence deux facteurs principaux à la base de la viabilité des chaînes laitières industrielles. Premièrement, des stratégies de qualité portant sur l’origine locale de la matière première sont gagnantes sur le marché, puisque les consommateurs leur attribuent une valeur particulière. En outre, les services offerts par les laiteries aux producteurs locaux dans le cadre de telles stratégies de qualité contribuent à réduire la vulnérabilité de ces derniers et consolident donc la viabilité des chaînes de valeur, notamment sur le plan social. Deuxièmement, l’adoption de formes plurielles de gouvernance, dans le cadre d’un approvisionnement mixte lait en poudre/lait local, permet aux laiteries d’être économiquement viables. Elles sont en effet en mesure d’exploiter pleinement leurs capacités de production, de maîtriser les coûts d’achat de la matière première et de répondre aux exigences des consommateurs.

Mots clés : Industrie laitière, Production laitière, Élevage, Population rurale, Agriculteur, Gouvernance, Qualité, Provenance, Développement régional, Marché intérieur, Analyse économique, Analyse des coûts, Lait, Lait déshydraté, Commercialisation.

Published: 15/04/2017

Cookies de suivi acceptés