Atelier de formation : Vous avez dit « élevage durable » ?

Date de mise à jour : 17 mai 2017

A l’invitation du CIRAD, 40 spécialistes de l’élevage se sont rassemblés sur l’île de Gorée du 16 au 19 Octobre 2016. L’atelier a proposé une revue des méthodes disponibles pour évaluer la durabilité des activités d’élevage dans les pays du Sud. Les équipes étaient issues du Sénégal, du Mali, du Burkina-Faso, du Kenya, de Madagascar, du Brésil du Vietnam et de France. Les débats ont porté sur la nécessité de coupler plusieurs approches pour évaluer les multiples dimensions de la durabilité des activités d’élevage.
© Cirad
© Cirad
L’élevage pastoral contribue à la durabilité des territoires agro-sylvo-pastoraux. Un des enjeux des recherches sur l’élevage est de quantifier cette contribution par l’identification d’indicateurs économiques, sociaux et environnementaux pertinents.
© Cirad
© Cirad
Les impacts multiples de l’élevage sur l’environnement et sur la société (valorisation des pâturages, émission de gaz à effets de serre, création d’emploi, approvisionnement des marchés, etc.) obligent à considérer des indicateurs de durabilité à différentes échelles : troupeau, ferme, filière, territoire, planète.

A l’inviation du CIRAD, une quarantaine de chercheurs issus de plusieurs régions du monde étaient réunis pour passer en revue les « méthodes d’évaluation de la durabilité des activités d’élevage ». Cette formation a présenté les 4 principales méthodes d’évaluation de la durabilité des activités d’élevage qui constituent la base des outils actuellement disponibles :

  • Approches environnementales de la durabilité par Analyse de Cycle de Vie (ACV) déclinées à différentes échelles ;
  • Evaluation multicritère de la durabilité au niveau exploitation et ménage ;
  • Evaluation de la durabilité des filières (sustainable value chains)
  • Evaluation des contributions de l’élevage au développement durable des territoires.

La formation a insisté sur les différentes échelles d’analyse mobilisées par ces méthodes: animal, parcelle, exploitation, filière, territoire, planète. Pour illustrer ces méthodes, des études de cas ont été présentée.

La formation a duré 4 jours. Elle s’est déroulé au Goree Institute sur l’île de Gorée. Le premier jour, une visite de terrain a été conduite dans une zone agropastorale proche de Dakar (Niakhar) afin d’illustrer l’importance du contexte local dans les réflexions sur la durabilité. A l’issu de la formation, les participants devaient être capables de choisir les méthodes d’évaluation de la durabilité des activités d’élevage les plus adaptées à leur questions de recherche et à leurs terrain, et d’initier leur mise en œuvre.

Partenaires présents à l’atelier : CIRAD, INRA, FAO-Rome, ILRI, Dispositif en Partenariat « PPZS » au Sénégal (ISRA, UCAD, CIRAD), Dispositif en Partenariat « SPAD » à Madagascar (FOFIFA et GSDM), Dispositif en Partenariat « Amazonie » au Brésil (EMBRAPA, CIRAD, Ministère), Dispositif en Partenariat « SISTO » au Burkina-Faso (INERA), Dispositif en Partenariat « ASAP » au Burkina-Faso et Mali (CIRAD, IER), Dispositif en Partenariat « Malica » au Vietnam (IPSARD, CIRAD)

Date de mise à jour : 17 mai 2017

Cookies de suivi acceptés